Pourquoi faire une cure thermale ?

cure thermale

Depuis que l’homme a découvert les bienfaits des sources minérales, il y a plus de 2000 ans. La thérapie thermale a démontré son efficacité dans de nombreuses affections, notamment l’arthrose, les rhumatismes, la dermatite, l’eczéma, les allergies, l’asthme, les troubles métaboliques et la sciatique. Il existe plus de 700 sources d’eau bénéfique en France et leurs effets thérapeutiques ont été reconnus par l’Académie de médecine. Cette approche thérapeutique est devenue plus importante que jamais face à l’augmentation de l’espérance de vie, aux maladies chroniques et au déclin de la qualité des modes de vie de l’homme moderne.

Un traitement qui soulage la douleur et a des effets durables

Les cures thermales sont des thérapies basées sur les bienfaits de l’eau. Toutefois, à la différence de la thalassothérapie, les soins thermaux sont effectués avec de l’eau provenant de la nature. Les cures thermales peuvent soulager et traiter des problèmes de santé et certaines pathologies. L’arthrose, le mal de dos, les douleurs post-opératoires et les rhumatismes sont les principales indications des cures thermales. Pour les douleurs rhumatismales, mais aussi urologiques, digestives et circulatoires (jambes lourdes, varices), l’effet antalgique commence dès le traitement et dure souvent plus de neuf mois. Ce succès est dû à la chaleur des packs de boue, des bains, des douches à jet et des massages, ainsi qu’aux qualités de l’eau, qui contient des minéraux et des oligo-éléments apaisant les inflammations liées à la douleur.

Le fait d’être loin de chez vous pendant trois semaines vous aidera à vous détacher de vos soucis quotidiens et vous sera bénéfique. Pour protéger votre santé, vous devez prendre soin de vous et vous accorder un peu de temps pour vous choyer. Les traitements d’une demi-journée vous permettent de découvrir les attractions de la région et de profiter des activités de loisirs. Le traitement est un démarreur pour les activités physiques, sociales et culturelles. Rencontrer d’autres personnes ayant les mêmes problèmes que vous est un moteur puissant qui rend possible ce qui aurait semblé impossible seul. Souvent, les personnes qui ont subi la cure thermale se retrouvent un an ou deux plus tard !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur ce site lescuristes.fr

Réduction de la consommation de médicaments

Le thermalisme représente 0,15 % des primes d’assurance maladie, mais est une source d’économies, car les personnes qui boivent de l’eau sont moins susceptibles de tomber malades par la suite. On peut s’attendre à une réduction moyenne de 10 % des coûts des soins de santé au cours des six mois suivants, grâce à la diminution des visites chez le médecin et le kinésithérapeute et à la réduction des médicaments, notamment les anti-inflammatoires et les somnifères, qui peuvent être nocifs s’ils sont pris sur une longue période. C’est un atout de plus en plus précieux au fil des années, surtout si vous êtes traité pour plusieurs maladies, car il est difficile d’éliminer les résidus de médicaments dans l’organisme au fil des ans.

La source thermale est généralement prescrite comme une alternative aux médicaments, mais elle peut aussi être prescrite en complément d’un traitement « classique ». Pour obtenir l’effet thérapeutique complet, 18 jours de traitement sont nécessaires. Les soins thermaux (bain, douche, massage, etc.) constituent la partie principale de la cure. L’interaction avec les médecins contribue à la sensibilisation et à la prévention, permettant aux patients de mieux faire face à leur maladie. Ainsi, la médecine thermale se concentre avant tout sur la « personne », ce qui constitue l’une de ses différences avec les traitements médicamenteux.

Redevenez actif et augmentez votre flexibilité

La douleur est soulagée, la tension est relâchée, les mouvements sont plus libres et les raideurs sont atténués. La rééducation dans une piscine chauffée par un personnel qualifié accélère la récupération. Les gestes oubliés (lever les bras, étirer le dos, marcher pendant de longues périodes…) deviennent à nouveau possibles. Le massage peut être associé non seulement à l’arthrose, mais aussi à des actions plus ciblées, par exemple après un cancer du sein, pour réduire le phénomène des « bras gras » ou après une intervention chirurgicale. L’eau chaude inhalée en cas de maladies respiratoires rétablit la respiration. Le boire soulage les problèmes digestifs. Des ateliers, des conférences, des programmes de découverte sportive ou d’éducation thérapeutique peuvent vous apprendre à vous sentir bien et à être acteur de votre santé.

Favoriser le moral et le sommeil

Se faire « chouchouter » pendant 18 jours, c’est se donner le moral, mais les effets du traitement sur le psychisme sont aussi physiologiques. La composition physico-chimique de l’eau agit sur les mécanismes hormonaux pour combattre le stress et a des effets avérés sur les troubles anxieux, le surmenage et les crises d’angoisse. Elle s’est également avérée efficace pour le sevrage des anxiolytiques et des somnifères, 83 % des thérapeutes ayant réduit leur dose et 43 % des thérapeutes ayant arrêté leur traitement. C’est aussi l’occasion de découvrir des soins comme le  » Watsu « , proposé depuis 2016 dans certains centres de cure thermale. D’autres centres accueilleront également les patients et leurs accompagnateurs, où le traitement sera savamment mené pendant quatre jours pour éviter que les patients ne deviennent instables.

Hôtel spa : comment choisir le meilleur établissement pour vous ?
Conciliez sport et relaxation grâce au spa de nage